IMG_6347

IMG_6336

_B7O2829

Après le forfait de Bird Parker pour raisons vétérinaires, ils n’étaient que neuf au départ du Prix René Ballière 2017. Un petit peloton donc, mais quel peloton ! Et la course a permis à Bold Eagle de rassurer ceux que l’Elitloppet avait tracassés. Ce fut une véritable balade pour le champion de Pierre Pilarski.

Il est de retour !

Beaucoup l’attendaient au tournant, après un Elitloppet en deçà des espérances de tout un peuple, mais pour son grand retour en terrain connu, dans le temple du trot, Bold Eagle a rappelé au monde entier qu’il est bien le roi, et Vincennes son palais.

Couru planqué par son driver, il n’a eu qu’à faire ses fameux 200m de folie pour passer les leaders en revue, et prendre le champ nécessaire pour ne plus être inquiété. On a pu, sur les images, voir le sourire d’Eric Raffin, associé au décidément de plus en plus étonnant Valko Jénilat accompagner impuissant la progression de son intouchable rival.

Doublé pour Sébastien Guarato à l’arrivée, donc. Amiral Sacha est 3e. Bold Eagle remporte pour la 2e année consécutive ce Prix René Ballière : le dernier cheval à avoir réussi cet exploit était Jag de Bellouet (2004 et 2005).

Notons deux petites déceptions dans la course :

Bird Parker déclaré non-partant à quelques minutes du départ pour raisons vétérinaires ;
La petite championne Belina Josselyn, qui a hypothéqué ses chances dès le départ, s’élançant au grand galop.

Revoir la course

Toutes les interviews

 

Sources : Equidia Live

Photos : Steph Caronspeaking.